La BD à la Télé…

Pour info, les albums qu’on peut voir sur la note sont les suivants,  Je ne les présente pas comme le must absolu car il en manquerait un sacré paquet , mais déjà  pour les curieux:

Le journal de Fabrice Neaud (Ego comme X), David Boring de Daniel Clowes (Cornélius), Les olives noires de Sfar et Guibert (Dupuis), Les petits Ruisseaux de Rabaté (Futuropolis), Durandur encule tout le monde de Durandur (Carabas), Maus de Spiegelman (Flammarion), Chute de Vélo de Davodeau (Dupuis), Vitesse Moderne de Blutch (Dupuis), Peter Pan de Loisel (Vents d’ouest), Le chat du Rabbin de Sfar (Dargaud), Daddy’s Girl de Debbie Drechsler (l’association), Fun Home d’Alison Bechdel (Denoël graphic), Croisière Cosmos d’Olivier Texier (Delcourt), La volupté de Blutch (Futuropolis), Jimmy Korrigan de Chris Ware (Delcourt), Le combat ordinaire de Larcenet (Dargaud), La tour des miracles de Davodeau et Prudhomme (Delcourt), Quartier Lointain de Taniguchi (Casterman), Pinocchio de Winshluss (les requins marteaux), Quai d’Orsay de Blain et Lanzac (Dargaud) et enfin Rébétiko de David Prudhomme (Futuropolis)

 

posté le par obion dans Notes BD
Tags:

124 Réponses à La BD à la Télé…

  1. kaouet

    C’est tout à fait vrai… C’est à la radio que j’avais été « choquée » d’entendre un chroniqueur (sur France Inter) dire : « le film est une adaptation d’une BD c’est pas la peine qu’on en parle », sous-entendu ça doit pas voler bien haut (ah! si! c’était pour Captain America le film, ils ont débordé rapidement sur le comics puis généralisé sur les BD en disant que c’était stupide, grosso merdo).
    Effectivement, lire une BD les chroniqueurs/journalistes ne savent pas. Voire qu’il y a de BONNES BD ils ne peuvent pas…

    • obion

      Ce genre de remarques on en entend quasi quotidiennement quand on bosse avec la radio… C’est affligeant et parfois un peu décourageant aussi …

  2. terreur

    C’est exactement ça ! j’ajouterais le truc qui m’énerve le plus en ce moment, ce sont tous ces journalistes qui ont scénarisé des baydays politiques et qui prennent tellement de place qu’on ne prend même pas la peine de mentionner que pour faire une bédé il faut un dessinateur… ce qui nous donne : « la nouvelle bédé de Thomas Legrand / la bédé de Renaud Dély / la bande dessinée de Richard Malka »… ça me donne envie de planter mon pinceau dans les yeux de ces cons prétentieux… pardon… mais voilà quoi…

    • obion

      Tu oublies les imitateurs … Cette semaine j’ai entendu qu’Anne Goscinny avait demandé à Nicolas Canteloup de scénariser le prochain Iznogoud (« Iznogoud président ! »- no comment). Ma première pensée a été: » je ne veux pas de gosse ! « 

  3. Etienne

    C’est exactement ça. tu as entendu la remarque de nehoff, à propos du film cowboys et envahisseurs, au masque et la plume ? C’était très méprisant : c’est adapté d’une bd, j’ai rien contre labd, mais c’est pas le support le plus…lumineux. (rires entendus), je précise que je l’avais pas écouté, mais la retranscription par Boulet, m’a fait hurler.

    • obion

      j’avais raté ça…

  4. verog

    Je peux en profiter pour balancer ma liste de bonnes BD adultes à lire ? :)

    • Christo Bee

      Je crois que pas qu’Obion ai voulu parler de bande-dessinée « adulte » et puis bon, « adulte » ça veut dire quoi ? Que par défaut la bande-dessinée c’est pour les enfants ?

      Alphonse Tabouret c’est surement catalogué « Jeunesse » comme « Jacques le petit lézard géant » de Libon, pourtant c’est excellent quelque soit l’age que l’on a.

    • verog

      Ouais c’est mal formulé « adulte » mais oui c’est en opposition au crédo injustement répété de « la BD c’est pour les enfants ». Si tu avais lu la description de ma liste tu aurais percuté mon intention :)

  5. Bastoune

    Sans aller jusqu’à BD Academy, la façon dont les médias parlent déjà de littérature et cinéma est tout aussi affligeante, offrant la part du lion aux stars et aux copains du monde du showbiz.

    Si les médias s’intéressaient vraiment au 9e art, ils finiraient, en fin compte, par tomber dans le même travers, à savoir: donner la parole toujours aux mêmes (les « bankables », les copains…).

    Sinon, d’accord dans l’ensemble. :)

  6. Benjh

    Je bosse dans une chaine d’information, et de notre cote, a mon grand desespoir, on ne parle pas BD du tout, puisque ce n’est pas de l’info. Ha si, un reportage pendant angouleme, un reportage sur « la page blanche » (plutot pas mal d’ailleurs) qui rentre dans le top 20 des ventes. Je confirme que la plupart des journalistes n’y connaissent rien, et s’en foutent completement.

    • obion

      Ah oui, c’est vrai que pour Angoulême on nous parle quand même de BD pendant 2 jours, je suis médisant …

  7. Yann

    Ah le bon temps de mon enfance où je regardais religieusement les astucieuses présentations de la « Bande à Bédé ». :)

    http://www.youtube.com/watch?v=_knfvP2S2TU

    Et c’était vraiment pas bête même si le générique peut… désorienter un brin, je le concède.

  8. Claire

    C’est très vrai pour « La page blanche » par exemple, l’album de boulet et pénélope bagieu… On en parle partout, ils sont invités dans beaucoup d’emission tv et radio, alors que c’est une belle daube.
    Mais comme Delcourt a dépensé énormément de fric pour la promo, ça fonctionne parce que le grand public n’y connait rien en BD, et si on leur dit « lisez ça, c’est bien », ils vont l’acheter et trouver ça bien, car ils n’ont aucun sens critique.
    Mais les auteurs de BD, ceux qui s’y connaissent, trouvent cet album très mauvais.

    • obion

      Je ne me prononcerai pas sur La page blanche parce que je ne l’ai pas lue, mais connaissant les précédents albums des deux auteurs, j’ai du mal à croire que ça puisse concurrencer L’affaire du siècle ou ce genre de merde. ^^

  9. Bernard

    Il faut que nous pesions dans le débat politique, mes frères. A quand un président homosexuel, issu des minorités, et auteur de bd ?

    • arnal

      s’il était ultra-libéral, membre de l’UMP et pour des plans d’austérité jusqu’à plus soif tu veux me dire ce que ça changerait ? (pas taper je suis juste un peu taquin…)

  10. alzorglub

    C’est vrai quoi, y’a de bonne BD qui mériterait tant de passer à la télé , Lanfeust de Troy par exemple ^^
    (je part me cacher en Syrie ça sera moins dangereux ^^)
    Mais je trouve qu’adapter une bd en film, c’est salir la bd.. xD
    Bref, Le Roman, y’a que ça de vrai.

  11. A'DN

    ils parlent pas non plus de bouquins, ou alors pas forcement ceux intéressants ( sorti des bouquins autobio’ sur un trentenaire sous la pluie qui a un cancer du bras en cherchant la femme de sa vie… )
    ni jeux videos, sauf si c’est besson ^^

    le pb c’est qu’ils sont payés pour « penser » pour les autres, ou du moins c’est ce qu’ils croient, donc tout ce qui les intéressent pas c’est forcement moins intelligent ou nul :)
    par contre, si ça marche, faudra qu’ils en parlent quand mm, pcq faut qu’ils disent à ceux qui connaissent pas encore qu’ils savaient avant eux ^^

    • obion

      C’est à peu près ça… :(

  12. gio

    Une note à facebooker! (pour vos contacts qui n’y connaissent rien!)

    Sinon « Un monde de bulles » j’ai pas regardé depuis des années, mais à l’époque où je regardais c’était aussi de la merde en barre.

    • obion

      Bah, On ne va pas se mettre à râler sur les trop rares initiatives qui vont dans ce sens… Je n’ai pas regardé très souvent cette émission mais j’ai l’impression qu’ils donnent pas mal la paroles aux auteurs quand même (dans ce cas si c’est nul, c’est un peu la faute aux auteurs :p), et de ce que j’en ai vu, ils abordaient quand même pas mal de genres différents.

    • arnal

      le présentateur à fait des progrès mais au début il était quand même largement imbuvable…

  13. Mat

    Avec un peu de vice, on pourrait d’ailleurs se demander : lequel des films de Beineix méritait d’être filmé (vous avez revu récemment « 37°2 le matin » ?); d’où provient l’idée fascinante que pondre un storyboard qualifie comme dessinateur de BD ?

    L’argument du producteur Beineix est donc parfaitement hilarant.

  14. MathyeuB

    Vous êtes mauvaise langue! Une jeune auteure est passée chez Ruquier présenter sa bédé, une bédé sincère, éditée chez un petit éditeur, c’était Lolita Séchan, rien à voir avec ces people… ha si merde…
    Et il y avait quand même Gilles Rochier sur france inter cette semaine, l’interview n’était pas trop honteux, il remontait même la moyenne… sauf l’éternel et désespérant dialogue qui suit: question « on dit bédé ou roman graphique? » réponse: « roman graphique c’est bien », justification: « quand ça s’affranchit de tous les codes on dit roman graphique »… Oui parce que bon, la bédé c’est en couleur et puis c’est toujours la même chose, on a pas trop besoin d’en parler hein…

  15. Berlou

    C’est la 2CV de Bourvil dans « le Corniaud » qui va marcher beaucoup moins bien, pas son vélo dans la « grande vadrouille » ! C’est bien une preuve que c’est difficile de s’y connaître en tout ;)
    Je suis d’accord avec le fait que les radios et télés manque de chroniqueurs BD et que les « crocul » (chroniqueurs culturels) ne intéressent que peu à la BD.
    Je ne suis toutefois pas sur que les questions et remarques des chroniqueurs « généralistes » soient plus pertinentes sur la littérature ou le cinéma.

    • obion

      Pour le vélo qui marche beaucoup moins bien, c’était sensé être une touche d’humour en fait, je trouvais ça amusant… Mais bon.^^
      Et je n’ai pas dit qu’ils étaient plus pertinents sur la littérature ou le cinéma, c’est juste qu’ils en parlent sans arrêt (ok, toujours les mêmes auteurs qui ne sont certes pas les plus intéressants, mais ils en parlent)

  16. Dyonis

    C’est quand-même dingue qu’on en soit encore la en 2012.

    Si au moins ça n’était qu’en BD qu’ils étaient ignorants…

  17. gio

    Je n’dis pas qu’ « Un monde de bulles » c’est ce qu’il y a de pire, mais de là à l’ériger en modèle…. :]

  18. Savon

    ouais, la BD dénigrée à la télé et .. je suis bibliothécaire (et responsable de la BD, quelle chance).. ben, des remarques comme celles-que tu as écrites, c’est tous les jours que j’en entends. Et, je me bats avec les parents qui ne veulent pas que leur bambins lisent de la BD.. parce que ce n’est pas de la vraie littérature (par contre, ils peuvent lire des grosses séries merdiques en petit roman : ça sera mieux ! au mieux y a ds vraies phrases -__-’)

    Mais la plupart du temps, les gens passent devant le rayon BD sans vraiment s’y attarder. c’est un peu l’oubliée de la bibliothèque.

  19. Thomas Mathieu

    Assez d’accord avec Gio pour « un monde de bulles ». A la radio, il y a Tewfik Hakem qui parle de BD une fois par semaine, et la très bonne émission « Mauvais Genre » qui en parle une fois par semaine. Ah et puis télérama et Libé on fait pas mal pour Sfar, Satrapi, Berbérian… (mais la télé, aarg, ouais, aaarg)

  20. Boulet

    Claire tu es adorable. Que tu penses que le livre soit une belle merde, soit, ça ne me dérange pas, mais Delcourt n’a pas grand-chose à voir avec l’accueil qu’il a reçu.

    Pénélope est très active sur la toile, moi aussi, donc en effet beaucoup de journalistes nous connaissaient et attendaient ce livre, Delcourt, si ce n’est pour organiser une dédicace avec petits fours pour le lancement et des petits dépliants en carton, n’a pas mis un fric monstre dans la promo. Donc la haine je veux bien, mais ta parano n’est vraiment pas nécessaire.

    C’est simplement qu’on avait tous les deux beaucoup de lecteurs à la base, du coup on en a beaucoup parlé. Trop, même, en effet selon mon opinion. Nous on voulait juste faire notre livre, on a pas spécialement cherché ça.

    Quant aux auteurs de BD qui s’y connaissent, beaucoup l’ont aimé et nous ont écrit pour nous le dire, on ne doit juste pas connaitre les mêmes.

    Obion: encore une fois tout à fait d’accord avec toi concernant ce strip ! Surtout concernant Beineix que j’avais aussi cité à l’époque tellement son « affaire du siècle » m’avait énervé !

  21. Aka

    Je suis rassuré, tu m’as fait peur avec cette inexactitude sur le vélo de Bourvil, j’ai failli faire un strip pour dénoncer ces auteurs de BD qui racontent n’importe quoi sur le cinéma.

    J’écoute pas les radios françaises, je n’écoute que l’excellente Couleur 3, radio musicale du service public suisse romand. Et la BD y a une belle part, plusieurs chroniques par semaine, et même une chronique manga. Mais à chaque fois, je suis déçu par leurs choix, je les trouve trop convenus, trop mainstream. C’est pas du Astérix-Tintin-Les Schtroumpfs, nettement un cran au-dessus, mais ils m’ont rarement fait découvrir quelque chose que j’avais pas déjà entendu parler. Comme quoi, on est jamais contents.

    Bon, il y a bien une solution qui résout plein plein de problèmes à la fois, et qui consiste à ne plus regarder la télé. (On a bien senti la prononciation méprisante ?)

    • obion

      Bha, dans un monde idéal on parlerait dans les médias de MES BD PRÉFÉRÉES, et on le ferait BIEN ! Mais en attendant si on abordait le sujet un peu plus souvent et sans la connotation « truc pour débile mental », ce serait pas mal ! (Alors bon, j’ai rien contre les débiles mentaux mais qu’ils nous laissent la BD, ils ont déjà le foot et les jeux vidéos s’ils veulent ! ^^)

  22. kaouet

    Oups, je rectifie mes propos, après lecture du com’ d’Étienne : c’était bien Éric Neuhoff au sujet du film « Cowboys et Envahisseurs ». C’est ça !
    http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=133759
    Début du sujet à 33’28′, remarque méprisante de Neuhoff à 38’11: « …J’ai rien contre la BD, mais c’est quand même pas le genre littéraire le plus lumineux… » *rire des autres chroniqueurs* personne ne moufte.
    J’avais écrit un mail à l’émission après, en espérant que d’autres auditeurs réagissent aussi… mais apparemment non, le Dimanche suivant pas d’excuses ou de mots à ce sujet. Venant d’une radio qui invite des auteurs de BD (Pedrosa récemment)j’avais trouvé ça vraiment déplacé.
    (Pour Captain America je ne sais plus où je l’ai entendu du coup…)

    • jérôme

      Ah si ça peut te faire plaisir, j’avais aussi envoyé mon petit mail d’indignation (en leur rappelant même que ça ne les avait pas gêné que les films de Satrapi, Sfar ou Sattouf aient figuré dans les palmarès du Masque et la Plume des années précédentes – le film Persepolis, adapté d’un truc pas très lumineux, était carrément 18ème prix des auditeurs du Masque et la plume).

    • obion

      « le film Persepolis, adapté d’un truc pas très lumineux », t’as pas honte ? ^^

  23. pouet

    Plus la probabilité [...] est égale à 1. Non, se rapproche de 1. Elle est pas « plus » égale à 1, elle est égale à 1 ou pas.

    • obion

      C’est vrai ! Je vais corriger ça.

  24. Guigui

    Heu guillaume c’est moi?
    C’est la bonne chemise hein, mais je suis pas grassouillet, mec.

    • obion

      Haha ! Tu vas pas râler, déjà moi j’ai remarqué ta belle chemise ! :D

    • obion

      Et puis c’est de l’anticipation, si ça se trouve dans 1 an ou 2 tu seras comme ça.

    • Guigui

      C’est quand même malheureux de faire toute une note sur la considération misérable de la bande dessinée par la télévision et de réduire un auteur à une chemise.
      Je ne suis pas une simple chemise monsieur Obion, je suis un être humain qui a un cœur, et ce cœur souffre de par votre faute.

  25. Grayne

    Mouais, moi je boude un monde de bulle depuis qu’ils m’ont honteusement spoilé le tome 14 de walking dead…

    « blabla, super prenant, le tome 14 réserve encore des surprises avec la mort de personnages importants » avec l’image qui va avec…

    Honteux !!!!

    :)

  26. Merton

    Même Angoulême, quand on voit comment c’est traité à la télé… 2 jours à ressasser les mêmes communiqués de presse.

    Un très bon post en tout cas :) Merci !

  27. Estelle

    Wouahhh… »La tour des Miracles » de David Prudhomme <3

  28. MBK

    salut, il y a un peu le même syndrome de sous-information avec les arts visuels, mais dans l’autre sens où l’on peut voir le très décontracté Guillaume Durand reprendre à son compte la découverte d’Anish Kapoor, qui fait des trucs pourtant très évident. Mais aussi des chroniqueurs qui se battent pour trouver « sublime » une expo-discours-clé-en-main qui n’a pas le moindre intérêt pictural, conceptuel ou narratif. tout ça pour dire: plus de critiques, plus d’infos, moins de chroniqueurs.

  29. Jennifer

    J’étais stagiaire chez Beineix quand la grosse daube est sortie… Le pire, c’est que je me suis sentie obligée de lire le roman dont c’était tiré, et ça a été encore plus douloureux (si, si, c’est possible. Et puis y a quand même un cunnilingus pratiqué par une chauve-souris, ça m’a marquée…). Enfin, justice a été faite, quelque part: la suite n’est jamais sortie, il me semble. Comme quoi le lectorat doit quand même avoir plus ou moins bon goût…

    Je trouve quand même ça monstrueux qu’un réalisateur puisse dénigrer une bande-dessinée. Je suis une réalisatrice en herbe et je pense que ne travaillerais pas pareil si je n’avais pas grandi en dévorant de la BD – une BD, c’est un découpage de film, ni plus ni moins (et souvent bien meilleur qu’un découpage de film français, sans vouloir balancer…). Tous les cinéastes devraient s’inspirer de la BD!
    Le plus drôle, c’est que quand il s’agit de Watchmen, V pour Vendetta et autres Sin City, là, personne ne dénigre…

    Oh et pour La Page Blanche, ça ne sert à rien mais je ne peux pas m’empêcher de réagir: j’ai quand même aimé… Le livre sentait bon, il était agréable à feuilleter, rien que ça, ça joue… Après, je suis franchement restée sur ma faim, les dernières pages m’ont un chouille déçue; j’en voulais plus, et on n’a vraiment aucune explication… Mais ça reste une BD de qualité et un plaisir de lecture!

    (Bon et si je gagne un Oscar un jour, je mentionnerais les auteurs de BD :p )

    • obion

      Oh ! Tu faisais partie des gens qui créaient de faux comptes sur tous les forums BD pour faire croire qu’il y avait plein de fans de la BD ayant tous … L’adresse ip de cargo prod ??! :D La plus grosse honte de la promo sur internet à ma connaissance !
      Et sinon pour info, si, il y a eu un 2.

    • Patrick

      Ouais, enfin, pour avoir feuilleté la « bédé » de Beineix, dont les dessins surtout étaient assez terrifiants, j’ai un peu de mal à croire qu’on puisse vraiment trouver « encore plus douloureuse » la lecture de « La Vierge de glace » de Marc Behm, polar fantastique amusant et plutôt lisible (par l’auteur de la « Reine de la nuit » et de « Mortelle randonnée »). Tous les goûts sont certes dans la nature, mais l’album commis Beineix était un arrache-rétine de premier ordre, ce qui place la barre très haut.

  30. Nicolas

    Est-ce qu’on pourrait avoir le détail des BD dont on voit les couvertures ? J’aimerais compléter ma bibliothèque !

    Merci :)

  31. helkarava

    @claire & boulet:
    Battez-vous! DU SANG!
    Mais sinon, je ne sais pas si le problème vient des cons de la télévision, comme l’a dit Boulet, La page blanche a eu beaucoup d’écho parce que Pénélope et Boulet sont des auteurs connus et présents sur les médias du net. Twitter et les blogs, ce sont les meilleurs marketing (n’oubliez pas que tous les pigistes, jeunes journalistes, sont sur twitter).
    Je pense que problème vient du fait qu’on doit faire notre propre promo, merde, c’est un métier à part entière. C’est un peu fatigant de penser qu’en plus du dessin, de la colo, du scénar, tu dois en plus te taper la promo média.

  32. gio

    « Ah et puis télérama et Libé on fait pas mal pour Sfar, Satrapi, Berbérian…  » < Oui mais c'est un peu pareil, ils sont restés bloqués sur les mêmes depuis une dizaine d'années. C'est la nouvelle "grande vadrouille".

    • obion

      C’est pas faux mais eux au moins c’est des gens qui font des bonnes BD (mais si, il y en a des bonnes dans le tas bande de médisants !), c’est toujours mieux de parler BD à travers eux qu’en faisant une comparaison douteuse avec le dernier teenmovie à la con ou Taxi 4.

  33. Lana del Rey du Cul

    Qu’est-ce qui t’arrives?… Tu veux passer à la télé p’tite fiote? Arrête de te plaindre et va bosser.(j’déconne hein? Du calme. C’est juste pour faire monter ta pression sanguine deux secondes.)

  34. Lays

    Pour les films qui font « bédés », je crois que dans un spirou spécial Québec j’avais pu lire les quelques pages de Delaf et Dubuc où ils interviewaient quelques auteurs/éditeurs/lecteurs québecois et ils en parlaient, en montrant justement un critique de bande dessinées qui dirait « alors écoutez, cette BD elle est très très mauvaise, hein – Ah vraiment ? – Oui, on dirait un film. »
    Faut que je retrouve.

  35. Koulou

    Pfff! t’as tellement raison sur ce coup-là que je ne peux qu’applaudir cet article des deux mains.

    • obion

      Oui, d’une seule main, ça ne serait pas terrible.

  36. Inti

    Il y a une dizaine d’années j’ai lu un truc de Trondheim qui se plaignait de la même chose. Et ça renforce mon idée que la télé est une sombre relique d’un siècle révolu.

    Evoluer, ça leur viendra visiblement jamais à l’esprit.

  37. Jean-no

    En même temps, la télévision est par essence assez nulle et elle parle mal de beaucoup d’autres sujets que la bande dessinée. L’émission de LCP est pas mal, non ? Je suis tombé dessus deux fois…
    Sinon, les gens qui causent de tout ça devraient se rappeler de la « Loi de Sturgeon » : 95% de tout est bon à jeter, il existe de bonnes bandes dessinées comme il existe de bons romans, on ne peut pas juger les arts en comparant le mauvais de l’un au meilleur de l’autre.
    Sinon, [PUB] j’ai publié une histoire de la légitimation de la bande dessinée : Entre la plèbe et l’élite, et ce que je défends, c’est que, comme le jazz, la bande dessinée a réussi à devenir un média assez fréquentable, toujours trop « impur » pour certains, souvent réputé être réservé aux seuls passionnés, mais bénéficiant de plus de considération que jamais.

  38. Gonzo

    Et finalement si ca passe pas à la Télé, c’est pas bon signe pour la BD finalement ;-) ?

  39. gio

    « C’est pas faux mais eux au moins c’est des gens qui font des bonnes BD (mais si, il y en a des bonnes dans le tas bande de médisants !) » Tintin et Astérix ne sont pas de bonnes BD ?

    • Thomas Mathieu

      Télérama et Libé ont vraiment aidé Sfar et Satrapi dans leurs carrière je crois, à les faire découvrir à un public plus large et leurs donner une respectabilité, à devenir archi-connu. (et on peut parler d’autres journaux qui ont poussé d’autres auteurs, même dans la presse féminine). C’est pas pareil de refaire un énième reportage sur tintin.

    • Etienne

      Pour astérix, ça dépends, ceux réalisés par uderzo tout seul sont de belles merdes

  40. Wood

    La… la télé ? Il y a encore des gens qui regardent la télé ? Ca me surprendra toujours.

  41. Patrick

    Le plus désolant, au bout du compte, c’est qu’on reste un des pays où la bédé jouit globalement d’un certain respect. Allez voir ce qu’on en dit aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, vous en aurez la confirmation.

  42. Frisko

    Excellente note, comme d’habitude. Parfaitement d’accord. Mais je préfère aussi que l’on en parle pas plutôt que mal le faire. Si Beaucoup autour de moi disent: « Non la bédé, ça ne m’intéresse pas » ou « je préfère les vrais bouquins », ne parlons même pas de l’avis général concernant les jeux vidéos! J’aime les gros blockbusters (Uncharted, Batman…) comme tout gamer, mais en l’occurrence je travaille dans une boîte de jeux vidéos indépendants. On s’intéresse à faire des jeux malins, inventifs, originaux, ou bien expérimentaux comme Flower, Limbo, Ico… Et bin même mes amis pourtant n’hésitent pas à carrément insulter mon secteur férocement et parfois même directement mon travail. « Ce n’est pas une culture » « c’est pour les geeks qui ont pas de vie sociale » « Regarde Colombine! Regarde ce que ça fait tes jeux vidéos! » Grrr, j’en mords mon pad! Et mes (bédés)!

  43. Frisko

    (Afin d’éviter le hors sujet), je dis ça juste en rapport à l’image calamiteuse que donne la télé sur ces médias, et ça marche! snif!

  44. Fanny

    HaHaHa! C’est Borg à la fin?

  45. nathalie rose

    ouais c’est assez affligeant, tu as bien fait d’en parler…
    sinon je vois qu’on a à peu près la même bibliothèque… !!
    même si tu oublies sacco et peters…
    merci pour cette note

    • obion

      J’en ai oublié plein, j’ai juste mis les premiers qui me passaient par la tête ^^

  46. Pilou

    Salut super note !
    Petite coquille c’est Jirō Taniguchi
    D’ailleurs Quartier Lointain que j’ai lu et relu et que j’ai vu au ciné d’ailleurs un film qui n’as pas eu de couverture médiatique mais qui étais très bien !

  47. monk

    La tv, est-ce vraiment la peine d’en parler ?
    Déjà en littérature « classique », c’est le néant, alors si on parles de choses plus « pointues »…

    Par contre, je trouve les commentaires assez injustes avec la radio… enfin un peu.
    Sur Inter « La librairie francophone » parle régulièrement de bd de manière très loyale (en gros : en la traitant de la même manière que les autres bouquins) et sur France Culture itou, la bd n’est pas du tout un genre déconsidéré.
    Bon, après, y’a pas que du bon sur le service public non plus. Giordano a fait une émission terrifiante à Angoulême où, en présence de Françoise Mouly, Brecht Evens, Bruno et Delisle, elle et ses chroniqueurs n’ont fait que parler de littérature enfantine, de Tintin et compagnie (en ne laissant que très, très peu s’exprimer les auteurs). Par contre, ça ne les dérangera pas de s’épancher durant des heures sur le dernier Nothomb, Marc Levy ou autres merdes en croyant qu’ils parlent de littérature.
    On devrait les obliger à lire du Chris Ware.

  48. monsieurcj

    Les mecs et les filles, moi je dis tant mieux si la tele est meprisante! Ou plutot ainsi soit il comme disait grand-pere. Voudriez-vous par hasard envoyer un avion s’ecraser sur la tour de TF1? La BD est un art jeune, nouveau et je vendrai mes tripes pour qu’il le reste! Souvenez-vous du rock’n'roll les amis!

  49. Etienne

    c’est pas à la tv, mais j’avais lu un interview de zemmour dans spirou (bon il est pas à une connerie près, mais bon) où il disait que la bd ést un art mineur par rapport à la littérature

  50. MMoi

    Hop, une note a partager un peu partout, merci m’sieur !

  51. benzonico

    Remarque interessante mais je me suis deja fait la reflexion en regardant road strip ou un monde de bulle que le format télévision (et a fortiori radio) n’était pas particulièrement adapté pour parler BD. Au final, même dans les bonnes emissions ça a tendance à etre un peu lourdingue.
    Que le stereotype : « La bd c’est un ‘sous-art’ pour les enfants » seriné par la plupart des grands medias soit à gerber c’est un fait, mais même les meilleurs emissions de bd ont du mal à être passionnantes je trouve. Une critique de bd je prefere la lire que regarder 2 personnes en parler avec des cases qui defilent en fondu enchainé, mais c’est pe marginal comme point de vue.

    • Gally

      Oui et encore, les cases qui défilent c’est dans le meilleur des cas ! Des fois ils nous les animent ou font des truc chelou avec les bulles, ou encore rajoutent des bruits…
      Un peu comme les BD qu’on peut lire sur mobile, un gros massacre.

  52. Chipo

    Mais si il y a une super émission qui met les illustrateurs à l’honneur!! http://www.ina.fr/recherche/recherche?search=tac+au+tac&vue=Video

    Ha mince c’était en 1972…

  53. Archie

    Cette vision des médias de « la bédé neuneu » n’est-elle au fond pas un peu la tienne aussi ?
    Finalement, si un auteur BD devient vraiment très bon, pourquoi ne réaliserait-il pas des film ? Le cinéma n’est-il pas le meilleurs moyen pour raconter des histoires avec des images ?
    Tu me diras. Il y a le dessin. Mais dans ce domaine autant mettre la narration de côté pour faire de la peinture. Et ainsi s’exprimer pleinement.

    En tout cas moi, ce sont les questions que je me pause.
    Et je me dis souvent que je fais de la BD car j’en ai fait ado. Et j’en faisais ado car je n’avais pas de vie. Et pas d’argent. Un papier, un crayon, et je vivais ma vie par procuration… Et aussi car je n’avais pas les couilles pour m’orienter vers le cinéma ou la peinture.

    Bref. Ma vision est peut-être purement subjective.
    Ceci-dit, la plus part des gens, à l’adolescence s’épanouïssent sexuellement. Et essaye de s’intégrer socialement. Et aussi de gagner leur indépendance. Et ces étapes passent par l’abandon et des fois même la destruction de ce qui les ratache à l’enfance (comme la BD) pour jeter leur évolue sur la musique et les fringues (dans la plus part des cas).
    A part donc les geek, ado attardés (et j’en étais et en suis encore un peu) qui continuent à lire des BD. Les médias voient donc la BD comme un passage raté à l’âge adulte.
    Mais je pense aussi que lire de la BD c’est une question d’habitude. Si donc on la perd à l’adolescence, il est peu probable qu’on la retrouve à l’âge adulte. (Le cerveau est plus lent. Y a quand même du texte et des images qu’il faut lire en même temps !)

    Voilà.
    C’était un peu brouillon.
    Mais franchement. Il faut être sincère avec sois même.
    Et savoir ce qu’on fait et pourquoi on le fait.
    Pour ma part la BD est un moyen de retrouver mon enfance.
    Et mon adulescence.

    à toute,
    j’espère que mes propos ne t’on pas fâchés.
    Si tu les a lu.

    Archie

    • obion

      Cette question je me la suis posée souvent. Combien de fois ai-je été découragé de faire de la Bande Dessinée parce que c’était une discipline dépréciée, qui n’avait aucune reconnaissance aux yeux des non initiés, et qui regorgeait d’albums tout pourris mis sans arrêt en tête de gondole dans les librairies non spécialisées… Comment garder la foi quand tout converge à nous donner une mauvaise image de ce que l’on fait ?!

      Et puis je relis un album qui m’a marqué ou j’en découvre un nouveau et je retrouve un plaisir de lecture que je ne ressens ni avec un roman, ni avec un film, ni dans un musée de peintures, et hop c’est reparti !

      A mon sens (qui n’est peut-être qu’une histoire de gout personnel!), une bonne BD, c’est souvent une histoire qui ne pourrait pas être racontée autrement qu’en bande dessinée, qui utilise des codes impossibles à retranscrire ailleurs et s’enrichit des contraintes propres à la Bande dessinée, la page, la double page, voire les contraintes liées aux nouveaux espaces de lecture qui commencent à arriver, le sens de lecture, etc, et non pas de celles du cinéma.

      Je sais que beaucoup d’auteurs créent leur découpage en pensant cinéma , ils s’approprient même le langage du cinéma (zoom, traveling, emplacement de la caméra…), pour peu qu’ils aient un dessin réaliste : dans ce cas là en effet, il m’est déjà arrivé de me demander pourquoi ils n’avaient pas décidé de faire du cinéma plutôt que de la BD. Sans vouloir dénigrer leur travail, bien entendu.

      Et puis il y a aussi l’intimité du livre (idem pour un roman), intimité entre les personnages et le lecteur, qui n’a rien à voir avec un film où le lecteur ne choisi à aucun moment de trainer sur cette scène parce qu’il y trouve quelque chose de magique…

      Et puis tu dis « Le cinéma n’est-il pas le meilleurs moyen pour raconter des histoires avec des images », mais te viendrait –il à l’idée de dire à propos du Roman, par exemple : « Le cinéma n’est-il pas le meilleurs moyen pour raconter des histoires avec des personnages et des dialogues? » ou « Il y a les mots. Mais dans ce domaine autant mettre la narration de côté pour faire de la calligraphie. Et ainsi s’exprimer pleinement. »…

      J’adore le cinéma mais si un jour j’étais amené à en faire, je pense que je ne le ferais pas de la même manière que je fais de la bande dessinée, mon but ne serait pas de faire ce que j’ai essayé de faire en BD mais en mieux.

      Bon, c’est un peu brouillon aussi et peut être que dans quelques mois je me dirai que je t’ai répondu des conneries mais c’est ce que je ressens aujourd’hui.
      (en espérant aussi n’avoir froissé personne)

  54. Archie

    Ben je suis un peu comme toi.
    Je suis d’accord avec une partie de tes propos.
    Ceci dit mon coeur et ma raison balancent entre cette vision que tu viens d’exposer et la mienne.
    Mais peut-être que j’ai du mal à voir la vérité car ma raison doit être brouillée par mes émotions.
    J’y verrai sans doute plus clair quand j’aurai plus de recul.

    Voilà.
    Tout ça ce sont des idées. Et je suis content d’avoir pu en parler avec toi. Souvent quand j’expose mes idées sur le sujet, les gens se fâchent ou me prennent de haut.
    Et quand on doute autant de son travail et de ce que l’on fait, c’est agréable de pouvoir en discuter avec quelqu’un.

    Merci.
    Et bon dimanche,
    Je retourne dessiner mes BD ;)

  55. quentin

    Sans vouloir paraître cynique, je pense que tout ça c’est une histoire de tunes. Simplement le « monde de la BD » n’a pas le budget pour rivaliser avec le cinéma en terme de budget. Et puis les télés sont souvent producteur de cinéma…

    Honnêtement qui croit que les télés vont s’intéresser à un film parce qu’il est bon ? Soit il fait la une parce qu’il a gagné tel ou tel prix, soit ils sont en promos et sont près à dépenser des milliards de tunes pour passer partout…

    D’ailleurs on ne parle pas beaucoup des films d’auteur à la télé ou dans les journaux, c’est exactement le même problème.

  56. DarkoNeko

    J’voudrais pas dire mais, ça fait très TV ta BD :D (oui je sors)

  57. dayveed

    zut je voulais signaler l’émission « la cité du livre » sur LCP spécial bédé, qui vient tout juste de passer. Tout n’est pas perdu !

    • dayveed

      je dis n’importe quoi, c’était une breve chronique sur la bédé mais revalorisante (en plus faut se taper rama yade entre deux)

  58. OX

    ha ha ha ! très bon ce premier strip!! après c’est très bon aussi hein, mais c’est surtout très terrifiant de réalisme..

    >pour Jennifer<< qui écrit qu' " une BD c’est un découpage de film, ni plus ni moins (…) Tous les cinéastes devraient s’inspirer de la BD! " je dirais que non, la BD n'est pas un story-board amélioré (c'est vrai pour certaines mais il ne faut surtout pas généraliser, ce serait une bourde aussi grossière que de dire que tel ou tel film "fait très BD"

    Mais bon, pour en revenir au cœur du sujet, je ne sais pas quoi dire de plus que ce qu’en on dit Obion, A’DN, MBK et gio .. les autres formes d’arts y sont aussi piteusement traitées à la TV, mais la BD c’est le fond du fond en terme d’éclairage et traitement, étonnant ?!..tellement de chefs-d’œuvre méconnus, c’est sidérant..

    bon, de toutes façons, même si je regarde tjs la TV, le médium-TV est obsolète maintenant, je suis surpris qu’elle existe encore face au Web, et, oui, comme tu le montres dans ton « billet » les questions qu’on y pose sur la BD y sont tout autant obsolètes

  59. Malingre Lapin

    Fais une B.D sur BHL, tu passeras à la télé comme ça héhéhé.

  60. Antoine

    Personnellement je comprend pas trop ce post, je trouve ça très bien que Laurent Ruquier et les chaines « courantes » de la télevision maltraite la BD et la méprise comme bien d’ autres créations culturelles ( cinéma d’auteur, musique underground ou autre…). Par exemple beaucoup d’auteurs notamment au moyen orient et particulièrement au Liban trouve dans ce mépris des institutions médiaticoculturelles une liberté permettant d’échapper à certaines censures et de garder une liberté de ton. Durandur ou les melon de la colère serait beaucoup plus dur à éditer et à commercialiser si il fallait qu’ils soient présentables au journal de France 2. Et la démonstration est vraiment subjective, Arte propose régulièrement des sujets Bd d’excellentes qualités dans ses émissions culturelles(des interview récentes de Brecht Evens , Satrappi ou encore Craig Thompson), par contre le monde des bulles est vraiment une émission qui pour ma part renvoie une image archaïque, mercantile et tronquée de la bd. Et très cyniquement, regardez les ventes de Bd en France de cette année, à part Blast tout est trusté par les Blondes et Tintin(http://www.acbd.fr/images/stories/ACBD_BILAN_2011.pdf), pourquoi tf1 parlerait de BD qui ne se vendent pas? :)

    • obion

      Certes, il y a de très bons documentaires sur Arte (et pas que sur la BD), mais encore une fois ce sont des documentaires spécialisés, c’est réalisé par et pour des gens qui aiment et comprennent la Bande dessinée, c’est très marginal. Je ne dis pas qu’il faut présenter des albums comme Durandur ou les melons de la colère dans des émissions généralisées tout public à heure de grande écoute, de toute façon on est tellement loin de ce cas de figure … Juste un peu moins de mépris de la part des gens qui sont manifestement incultes en la matière, ça ne serait déjà pas si mal.

  61. Marion

    je vais troller un peu (désolée) je trouve ça bien mignon de voir le côté relou et dénigrant de la chose, mais perso, je ne regarde que peu la télé (et que du replay sur internet) j’écoute peu la radio et ne lit quasiment pas de journaux, je suis en quelque sorte une attardée de l’info, n’empêche que je m’extasie souvent de vivre aujourd’hui et de voir l’essor que prend la BD depuis quelques années, les nombreux auteurs géniaux qui arrivent sur la scène petit à petit, les blogs qui poussent de partout,les festivals, les séances de dédicaces,les expos, les éditions qui se créent, les formats qui changent, qui se diversifient… Il faut bien sûr faire son tri dans tout ça, selon ses goûts, mais bordel je trouve qu’on a sacrément de la chance! en ayant tout ça sous la main, je serais bien dégoûtée de retourner à l’époque il n’y avait que du tintin! Et en plus, (quitte à faire la troll soyons bovine) je trouve que les français déboitent bien dans ce domaine là!

    • obion

      Bah, tu ne trolles pas, tu as raison.

  62. Francois Ville

    J’aime lire des romans et regarder des films mais la bd reste un plaisir à part, parce que le dessin a un côté magique.

    Et puis faire une bd c’est plus personnel que de faire un film où le plus petit demande la participation de dizaines de personnes qui vont interférer dans la création et diluer la personnalité de l’oeuvre.

    C’est étrange que la bd ne soit effectivement pas plus mise en avant à la tv car il y a quand même des images, c’est forcément plus visuel qu’une émission littéraire.

  63. SilverM-A

    C’est vrai tout ce que tu dis! Je débute ma collection de bande dessinés et tout ce que j’entend parlé (radio, télé ou autres publicités) sont complètement moche!

    Je prends en note tous tes suggestions! Merci :)

  64. Kezako

    (Il est vrai que la Bd est au fond comme le cinéma d’animation, on tend à la cataloguer du côté jeunesse ; cela dit je suis tout à fait d’accord avec Marion, de même que des films comme « Persépolis » ou encore « Valse avec Bachir » ont tendance à pousser l’animation, à élargir le public (même si je n’oublie pas Ralph Bakshi…).
    Ceci étant, je commence tout juste à découvrir le vaste domaine de la Bd (grâce aux blogs, thanks !) donc je ne m’éparpillerais pas trop… :)
    Le projet en cours d’Abdellatif Kechiche est d’adapter « Le Bleu est une couleur chaude » de Julie Maroh… Verra bien…)

  65. bapt

    Bonjour Obion,

    Dis quelle est la BD que tu as mise entre « Daddy’s girl » et « les olives noires » (les deux femmes endormies) dans ton montage de mini bdthèque?

    • obion

      C’est Vitesse moderne de Blutch

  66. Marion

    ah bin non, je voulais râler sur les râleurs, qu’on crache tout le temps dans la soupe toussa… pis je crois que je me suis laissée emporter par mon enthousiasme :) c’est mieux!

  67. QB

    En même temps, t’as le même problème partout.

    Y’a énormément de jeux de sociétés qui existent, mais on parle toujours du Monopoly (alors que c’est naze).
    Y’a énormément de jeux vidéos qui existent, mais on n’en parle que quand il y a des massacres perpetrés par des déséquilibrés.
    Plus anecdotiquement, je travaille dans le BTP, et on n’en parle jamais à la TV, sauf quand on sort un viaduc de Millau.

    Je suis d’accord avec celui qui commentait en disant que la TV appartenait à un autre siècle.

    • obion

      certes mais quand un navet sort au cinéma on ne dit jamais » c’est très BTP » ^^

  68. Crazy diamond

    Bah moi je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous, Obion. Je trouve au contraire que la BD prend de plus en plus ses titres de noblesse et qu’elle commence à se faire une place au soleil grâce à de multiples adaptations de qualité au cinéma, et surtout grâce au formidable média qu’est internet. Menfin je ne suis qu’une amatrice peu éclairée en la matière, mais je crois qu’on a dépassé quand même le stade de « la bd c’est pour les enfants ».
    Ceci dit, je comprends votre agacement, exerçant moi-même une profession qui n’a pas forcément bonne presse dans les médias ou dans l’opinion publique…J’aimerai avoir votre talent pour dénoncer ça en bd ahah! Heureusement, Maître Eolas oeuvre beaucoup pour notre cause ;-)

    • obion

      Je suis d’accord sur le fait que la BD est prise de plus en plus au sérieux. Dans ma note je parlais spécifiquement du cadre TV où ce n’est pas du tout le cas. Quant aux adaptations cinéma, je n’ai rien contre, il y en a de très bonnes (Persepolis, le chat du rabbin, Watchmen…), mais je trouve ça malheureux de ne parler de BD uniquement quand elles n’en sont plus parce qu’au final on parle de films ou de films d’animation, pas d’albums de bande dessinée.

  69. Charlie

    Salut Obion. Très bon strip.
    Je bosse pour la télévision. Je m’en excuse très platement, je creuse un trou et je m’y couche face contre terre mais avant ce boulot, j’avais faim.
    J’ai lu plus de la moitié des albums de ta note, à titre d’excuse encore.
    La télé(orthographiquement très proche de la « bédé » d’ailleurs)c’est l’enfer moderne, avant ça les gens allaient à la messe. La télé c’est aussi un ramassis de bouffe-crottes nombrilistes et vénales qui ne passent plus les portes depuis belle lurette.
    Dernièrement la télé se met au ciné. Les séries donnaient déjà des films, maintenant les animateurs deviennent acteurs. Au secours !
    La télé fait aussi de la bédé. Boulet a d’ailleurs fait une très bonne note également autour du pourrissement des stands du festival Angoulème par la « nouvelle bédé ». La où je bosse (tu devineras sûrement d’où je suis car apparemment tu regardes et peut-être aussi que tu lis télérama, honte à toi) ils sortent les albums des mini-séries comme Scènes de ménage et Kaamelott en produits dérivés car c’est un marché que l’on appelle « ouvert ». Et ça se vend en plus ! Comme quoi, la merde que les affreux vendent répond à une véritable demande. À l’époque d’un certain régime (pas si lointain) les dirigeants appelaient la population à brûler les livres. Et qu’est-ce qu’ils faisaient les braves imbéciles avec tant d’enthousiasme ? Alors si aujourd’hui on leur propose de lire de la merde pour garder un cerveau bien pourri, ils le feront certainement avec le sourire.
    Je m’arrête là, c’est moche de dire tant de mal.
    Je ne critiquerai donc pas tes goûts en roman (un en tout cas) ni tes appréciations sur certaines adaptations BD-cinéma. On a tous ses faiblesses. J’aime aussi les jeux vidéos (mais en cachette). Comme toi, j’ai apprécié Watchmen (que j’ai pourtant vu après avoir lu). J’ai vraiment aimé 30 jours de nuit. Je suis fan du cinéma d’Eric Khoo mais j’ai trouvé son film sur Tatsumi très mauvais.
    L’intérêt de regarder tout ça c’est au moins d’affiner notre goût et de renforcer notre jugement. Je ne parle évidemment pas de la télé, je serai le plus heureux des hommes si un jour je me retrouve au chômage pour cause de désintérêt de masses.
    Quoiqu’il en soit ça fait plaisir de te retrouver si productif. Le poil de la bête te va si bien.

  70. Saint Epondyle

    Je suis bien d’accord avec ton coup de gueule. C’est d’ailleurs aussi le cas pour les amateurs que nous sommes.

    Dire « j’aime la BD », c’est avouer qu’on est un ado tardif en phase de régression terminale, insensible à la culture, relisant Tintin en boucle et rendu sociopathe par une flopée de mangas porno et surviolents. Au mieux, on nous considère avec condescendance, au pire avec mépris.
    Et que dire du ton paternaliste des incultes en la matière qui essaient de se faire mousser en nous imposant leur séance de revival des blagues d’Astérix qu’ils lisaient « quand ils étaient jeunes » ?

    J’imagine que pour les auteurs, ce syndrome est multiplié.

    En fait, comme tu le dis si bien dans les commentaires ci dessus, il y a tout de même une forme de reconnaissance qui émerge. Même si la TV est très en retard là dessus. Mais c’est aussi pour ça qu’on a inventé Internet, pour l’enterrer, cette saleté de téloche.

  71. Balbylon

    Les chroniqueurs sont de toute façon des ignorants auxquels on demande leur avis sur tout. Et surtout sur ce qu’ils ne maîtrise pas.
    Mais c’est la mode dans le média radio-télé de demander l’avis de n’importe qui. Paraitrait que ça fait web 2.0.
    « Et vous Madame Pinchon, vous êtes la voisine de pallier du célèbre auteur de BD Obion, que pensez-vous de ces BD?
    - C’est nul. Il fait des trucs cochons et il se moque de Mr Ruquier »
    Franchement, je préfère ne pas entendre ce genre de choses…

    Néanmoins,
    Concernant la place de la BD dans les médias, au niveau travail de promotion, il y a encore du boulot à faire. Du côté des journalistes mais pas seulement. Les éditeurs, les auteurs et les distributeurs doivent faire ce travail de promotions.
    Il y a plusieurs façon de faire. Le web en est une. Les dédicaces aussi. Mais ce n’est pas suffisant. Les médias de masse sont là pour ça. Et n’attendent que ça.
    Un film a plus de chance de marcher si ses auteurs en font la promo sur les plateaux télé. Même si c’est un travail ingrat qui leur semble loin de leur quotidien. La BD, c’est pareil. Les auteurs ont tendance à oublier ça.
    Il y a une espèce d’idée reçue qui dit que parce que c’est populaire et avec une promotion c’est forcément mauvais. On arrive dans un élitisme débile dans lequel se complait une partie de la littérature. La BD à tendance à suivre cette voie. Je trouve ça dommage.

    • Saint Epondyle

      Tout à fait d’accord avec toi Balbylon. La BD est inexistante en termes de communication externe (mis a part au travers d’un réseau spécialisé type Angoulême, mais qui est déjà convaincu).
      La littérature classique a droit a ses émissions dédiées, les auteurs sont reçus sur les plateaux, même sans faire de grosse pub a base de spots TV et d’affichage massif comme le cinéma. En BD, rien. C’est dommage, d’autant qu’Internet et les réseaux de blogs plus ou moins spécialisés de demandent que ça.

  72. Fauvent

    Mmmouaif, je suis pas trop d’accord, quand j’entends parler de BD à la tv (les rares fois où ça arrive – probabilité que je regarde la tv + que ça parle de BD a u même moment) généralement ça fait plutôt « chic » la BD. De toute façon c’est non seulement une question dé génération (si tu perçois la point de vue des médias sur la BD comme ça, j’imagine pas celui sur le jeu vidéo) mais aussi de l’éducation de la classe ‘dominante’ qui sera à la tête des médias de demain. Je pense que la génération de demain considérera la BD comme elle considère le cinéma, par contre le jeu vidéo il faudra encore une génération. :P

  73. Thomas Crayon

    Bon alors tout pareil que toi mon brestois, je ne connais pas Road Strip mais en ce qui concerne Un monde de bulles c’est tout simplement pas regardable par moi, ceci à cause d’une forte démangeaison du poing droit en direction de la tête à claques qui présente cette émission. Et, pour l’avoir croisé dans les allées de Quai des bulles je peux attester que ce n’est pas simplement dû à « l’effet télé » qui empirerait le personnage, nan nan, il est tout con pareil en vrai…
    Dommage.

  74. Alex-Imé

    Oh, non, c’est de mauvaise foi, quand il y a le festival d’Angoulême on nous parle d’Astérix des fois…et puis on parlera de « Roman Graphique » parceque la « Bédé », c’est quand même trop la louze… !!!
    Merci pour cet excellent article qui résume bien le non-intérêt des médias pour les petits mickey !
    …puis-je me permettre de mettre un lien sur cet article sur mon blog ?
    Merci.

    • obion

      pas d’objection pour le lien ^^

  75. Ced

    Je viens d’un pays pas si loin de la France où la bande-dessinée est une véritable institution nationale. Chez nous, en Belgique, la « bédé » bénéficie encore d’une certaine aura et les dessinateurs – scénaristes font encore et toujours l’admiration des petits et des grands. de plus en plus chez les grands car les petits n’aiment plus trop lire. Celà ne m’empêche pas d’être tout à fait d’accord qu’il faut changer une mentalité cloisonnée et pleine de préjugés sur ce qu’on appelle le 9ème art (faut-il le rappeller). Je découvre seulement ce blog et j’adore l’esprit qui s’en dégage. Bravo bravo bravo!
    Consolons nous car la « bédé » est un antidépresseur efficace (pour ses créateurs et lecteurs). Continuez, n’abandonnez pas!

  76. Cheza

    J’ai découvert Maus il y a quelques jours, cette BD m’a mis sur le cul et a même réussi à me faire pleurer sur la misère du monde pendant une bonne demi-heure!
    Je vais en profiter pour découvrir ta bibliothèque, il y en a plein que je connais pas, merci bien!
    Avec des livres pareils, perso je ne m’inquiète pas pour la BD ^^

  77. luxsword

    Est-ce que la tv traite bien les livres ? Est-ce que la tv traite bien les films ? Est-ce que la tv traite bien la peinture ? Est-ce que la tv traite bien quoi que ce soit hormis dans quelques rares émissions spécialisées sans audience ?
    Franchement, je m’en fiche un peu, du traitement de la bd par la tv. Bon, je suis pas dessinsatrice, aussi, ça doit aider à rester zen. ;-) Mais en tant qu’amatrice de bd, la bd que je lis, je la découvre par le net ou par les amis qui en lisent et basta. Quand la tv se penchera plus « sérieusement » sur la bd et deviendra prescriptrice, y aura vraiment matière à s’énerver, je trouve, parce qu’ils nous refourgueront de la m… en quantité astronomiques.

  78. Colin

    Trop de commentaires à lire, mais je me suis toujours dit que c’était nul que dès qu’un film n’était pas réaliste on disait : Non mais c’est d’la bédé.
    Ceux qui disent ça sont des gros incultes (en BD).
    Ton retour en notes bd fait plaisir.

  79. Très chouette note. Ça m’énerve aussi de me sentir considéré comme un semi-mongoloide dès que je dis que je lis des bandes dessinées, que je regarde des dessins animés ou que je joue à des jeux vidéos passé la quarantaine. Finalement ce genre de note – et ses commentaires – me rassurent et me font penser que j’appartiens quand même à un groupe humain cultivé qui a le sens de l’humour et de la formule qui plus est.

    Un combat à étendre à tout ce qui touche le domaine du dessin si vous me permettez le rapprochement, le cinéma d’animation ayant à souffrir également de ces raccourcis crétins.

    http://www.fousdanim.org/forum/viewtopic.php?f=21&t=6901

  80. Helmut Perchu

    Mouais…

    Autant je trouve très vrai que les grands médias parlent peu de BD (sauf si la BD ou l’auteur peut avoir un lien avec le cinoche comme Sfar, Satrapi, Sattouf…)… Tiens ça va être intéressant de voir comment ils évoquent la mort de Jean Giraud…

    Autant je trouve que ce n’est pas (plus, ça l’était peut-être il y a 10 ans) péjoratif pour un critique ciné de dire « ça fait très BD », au contraire, ça souligne l’importance graphique de l’image selon moi.

    • obion

      c’était vrai il y a 10 ans, ça n’a pas évolué d’un pouce à mon avis.

  81. sofi2311

    Bien pour ça que je ne regarde plus trop la télé. Ils ne parlent d’internet que comme un danger horrible et des affreux pirates refusant d’acheter, la BD comme un truc pour les enfants qui vole pas haut, pour les films inspiré des comics, forcément si c’est fait par Disney ça risque pas de voler haut .. (cf green lantern et thor où ils rajoutent des perso féminin pour le coté romantique), les jeux vidéos uniquement pour la violence et ce que ça peut entraîner.
    Bref, la télé fait beauf …

    Pour la page blanche, j’ai bien aimé le scénario après c’est pas la bd de l’année. Pour la bd « l’affaire du siècle », j’ai googlé, c’est fait avec paint ? :/

  82. Gur

    Peut être que les « auteurs de BD » n’ont rien à dire ? (certainement plus que la plupart des gens à la TV). Comme Woody Allen l’a si bien filmé dans « accord et désaccord ». Je pense pas que ce soit un problème de BD, la musique c’est pareil on interroge des chanteurs qui n’ont rien fait depuis longtemps, ou on parle juste de la silhouette des chanteuses… On parle encore moins des prodigieuses découvertes scientifiques qui seront notre avenir…

    • obion

      Je ne demande pas forcément à ce que les auteurs de BD disent des trucs à la télé, ça c’est limite un autre sujet.
      certes, c’est sans doute un peu le cas d’autres domaines mais en aucun cas on ne dit d’un navet « ça fait très pop rock » ou « ça fait très physique nucléaire ». Où alors qu’on me dise dans quelle émission, je regarderai ça avec plaisir ^^
      Je pense qu’on pourrait plutôt comparer avec les jeux vidéos ou l’art contemporain qui, comme ça a déjà été dit attirent à peu près le même mépris de la part de gens qui n’y connaissent absolument rien en général.

  83. Matah

    Dans le genre je fais un article alors que je ne connais rien à la BD, celui-ci est une perle du genre et m’a tout de suite fait penser ta note :

    http://zoomout.fr/2012/04/13/battle-de-blogs-bd-bagieu-boulet-vs-motin-pacco/

    • obion

      oh la vache !

  84. l'Ours

    Si cela peut te rassurer, il n’y a pas que concernant la BD que les journalistes sont incultes, il suffit de tomber sur un papier touchant un domaine que l’on maîtrise un tant soit peu pour lever les bras au ciel. Finalement, ce n’est pas un mal que cet « art » soit délaissé par les media, ça évite à certains de trop se prendre la boule (quoique..). C’est certes rageant pour des éditeurs comme les Requins Marteaux par exemple qui mériteraient un coup de projecteur de temps en temps mais cela maintient une ambiance conviviale, presque familiale.

  85. Marcel

    Récemment, il est sorti une adaptation BD de Charly 9, d’après le livre de Jean Teulé.

    Invités, Teulé et l’auteur. Teulé a été interrogé 95% du temps. Pas l’auteur, forcément, qui a juste adapté un vrai livre en BD pour ceux qui ne savent pas lire.

    Quelle ironie sachant que Teulé vient de la BD.

Commenter


Pour afficher un avatar personnalisé faites un tour chez gravatar !