Souviens-toi, mon ami, nous étions les plus forts.


posté le par obion dans Notes BD
Tags: , , ,

34 Réponses à Souviens-toi, mon ami, nous étions les plus forts.

  1. Emma

    Ferri/Conrad/Asterix ?

    Des frissons dans le dos, des picotements dans les doigts…

    Oui oui oui, je pense que ça va le faire !!

    Superbe dessin, au demeurant, j’adore le regard de Mr Albert !!

    • obion

      j’appréhende un peu. On verra.

  2. Garance

    C’est tellement bien vu…

    • obion

      merci :)

  3. atanase

    Ferri/Conrad/Asterix
    de toute façon ca peut difficilement etre pire que le masacre que l’on connait

  4. DonPedro

    Oui Atanase , il était plus que nécessaire qu’Albert quitte le bac à sable. Si quelqu’un pouvait nettoyer un peu pour y faire revenir l’esprit de Monsieur René…

  5. Rep

    Qui est la personne en sabots qui vient voir Uderzo dans la dernière case ?

    • obion

      C’est Ferri. Je l’ai représenté comme ça parce qu’à chaque fois que je l’ai vu dessiné, c’était par Larcenet qui se foutait de sa gueule parce qu’il était campagnard… :)

  6. Yves

    Et l’héritage Peyo… Et le massacre de Franquin… :’(

  7. Personne en Personne

    quel lâcheur ce goscinny!

  8. Colin

    belle note simple et efficace. Je t’aime Obion, marions nous et allons inonder le monde de notre progéniture…

  9. brahim

    Obion,t’es un bon.

  10. atanase

    j’ai du mal a interpréter la 5eme vignette. J’ai l’impression de reconnaitre le bateau de la grande traverse (que je trouve moins bon que les autres album sénarisé par Goscinny).
    Quel est le sens du regard de Goscinny ?
    Sinon Uderzo a fait des Asterix pas mal, comme Astérix chez Rahàzade que je trouve meilleur que la grande traversée.

  11. Roger

    Mec, les grands spécialistes te lisent !

    http://www.bdgest.com/forum/viewtopic.php?f=9&t=9744&p=3029008

    « je trouve ca aussi un peu limite surtout venant d’un auteur a la carrière qu’on peut résumer en deux lignes, sur un auteur qui est l’un des derniers maitres encore vivant du 9eme art »

    (« Deux lignes » ?!? Il me semblait que tu avais sorti pas mal de bouquins mais bon, c’est des spécialistes…)

    • obion

      Après avoir lu un sujet sur le Loveblog sur BDgest où des types m’insultaient sans la moindre modération et où j’étais accusé, entre autre, d’avoir fait couler la série Donjon, j’ai arrêté de faire de la BD pendant 3 ans. Je suis trop émotif alors je n’irai pas lire le reste, mais l’extrait est rigolo. :)

  12. obion

    Mais à vrai dire, même si je suis un peu mordant avec la production du vieil Uderzo (car ses derniers albums sont catastrophiques), j’ai beaucoup de respect pour son boulot et de tendresse pour le bonhomme, peut-être ne l’ai-je pas suffisamment souligné dans cette note, ça me paraissait pourtant évident.
    Enfin. Ce n’est qu’une petite note de blog, pas de quoi fouetter un chat.

    • Roger

      Oh, ça l’est !… Pour qui sait lire, bien entendu. J’ignorais cette histoire par rapport au Loveblog et Bdgest, avoir su je me serai abstenu de poster ce lien, excuse-moi. Si ça peut te rassurer c’est le seul message réellement agressif dans cette discussion, la plupart des autres intervenants du forum semblent avoir compris et apprécié ta bd.

    • obion

      pas de soucis, quand on s’exprime sur internet on apprend vite à se blinder contre ce genre de trucs en fait :)

    • Youpi

      « Si les gens qui pensent du mal de moi savaient ce que je pense d’eux, ils en penseraient encore plus ». (Sacha Guitry)
      Internet est une machine à haine où la critique injustifiée et le flingage en règle sont des jeux faciles grâce à un certain anonymat. Si vous commencez à vous préoccuper des propos des cons, vous n’allez pas vous en sortir. Ignorez les.

      Je suis bien d’accord avec vous, la mort de Goscinny s’est accompagné d’une baisse de qualité. Les dessins sont toujours bons, mais il y a un quelque chose qui a disparu. Le niveau des histoires variait.

      J’ai jeté un coup d’oeil aux premières cases produites par Ferri, je suis rassuré, Astérix ne ressemble pas à Aimé Lacapel (http://fr.wikipedia.org/wiki/Aim%C3%A9_Lacapelle). Du moment que le scénario tiens un peu la route, ça devrait le faire…

      PS: je trouve votre dessin super. Vous avez parfaitement bien dessiné l’Uderzo rendu perdu et triste par la mort de Goscinny, puis finissant par gatouiller.

    • Claudio

      Ah, mais oui, la tendresse y est.

      C’est à en pleurer, les 8eme et 9eme cases, tant de tristesse dans les yeux d’Uderzo.

      Merci pour cette note.

  13. Seba

    3 ans d’arrêt de la bd parce qu’un mec (ou plusieurs?) a dit qu’il n’aimait pas votre travail?
    Les salauds!!! Des noms!!!
    Alors que quand vous dessinez une merde pour délicatement définir les derniers scénario de l’ami Albert Uderzo c’est tellement plus fin et encourageant pour l’auteur.
    Osez publier ce commentaire un brin facétieux et n’oubliez pas qu’on ne peut pas plaire à tout le monde. Cela ne remet pas en cause les qualités de chacun. Amicalement!

    • obion

      holala mais c’était une vanne, cher Seba… du second degré… je ne vais pas arrêter de dessiner à cause d’un troll de BDgest… « Osez publier ce commentaire… » comme vous y allez ! :)

    • Roger

      Charmant vocabulaire, votre finesse est à toute épreuve ;)

  14. Matt

    En première lecture, j’ai cru comprendre que Ferri arrivait avec de « gros sabots »….
    Fausse impression corrigée en lisant les commentaires, je suis aussi curieux de voir ce que ça va donner….

  15. celine

    Le strip est super, mais j’ai jamais compris cette critique…A part le dernier, les albums par Uderzo des années 80/90 sont juste énormes…

    • obion

      tout ce qui est symbolisé dans la dernière image (la boule et le robot) provient du dernier album

  16. Kaiser

    J’aime bien parcourir les forums, on y trouve en effet des critiques tellement cons… J’aime le boulot d’Obion, j’ai moins aimé le Loveblog, et j’ai pourtant été sidéré de voir comment il a été traité sur les forums. Comme le dit je-sais-plus-qui, internet à de sacrés effets pervers, entre autre celui de laisser la parole à une quantité de nuisibles affolante. Notamment les pauvres types qui critiquent la légitimité des autres sans en avoir eux-mêmes un sou… Bref, j’imagine que c’est difficile pour quelqu’un qui soumet son travail (un écrivain, un dessinateur, …) de faire la part des choses, et de relativiser les attaques comme les louanges.

  17. fletch

    Il y a une part de nostalgie et surtout une part de vérité qui bien qu’elle paraisse sarcastique, n’en démontre pas moins une troublante métaphore. Goscinny est un Génie du dessin, c’est indéniable, mais il a besoin d’une aide scénaristique afin de rehausser la qualité des derniers volumes parus.
    Donc très belle étude et critique d’une situation, qui, nous l’espérons, changera avec l’arrivée de nouveaux auteurs.
    Ce ne serait pas la première fois, dans le monde de la BD, que des auteurs reprenant le flambeau arrivent à relever le niveau scénaristique d’une bande dessinée qui s’essoufflait incontestablement.
    Dixit Philippe Tome pour Spirou, Yves Sente pour Thorgal, et j’en passe… Espérons donc qu’il en soit de même pour les futures aventures d’Astérix le Gaulois.

    • obion

      La réponse la semaine prochaine il me semble… :)

  18. nicus

    asterix chez les pictes n’est pas si mal
    juste le monstre du loch ness est ridicule

  19. Jean Millou

    Je verrais bien une nouvelle vignette, avec Ferri qui a modelé un astérix et un Obélix un peu imprécis, un peu hésitants, mais bon : pas « trop mal »…

  20. Marcel

    C’est vraiment très bon. Vachement de tendresse et de respect, pas de cynisme, ce qui est rare de nos jours.

  21. Tristan Cenier

    Je partage ton opinion Obion. Albert Uderzo est un grand bonhomme de la bande dessinée, il a su créer un personnage attachant et un univers coloré et invitant à l’aventure. MAis c’est bien Goscinny qui donnait vie à ce personnage.
    On le voit bien dans pas mal de séries TV ou de BD, il vient toujours un moment où l’on sent que ça s’épuise. Les idées ne sont plus là, alors le scénario va s’égarer sur des détails insignifiants, les thèmes tournent en boucle ou pire, le bricolage de base des scénaristes en panne d’inspiration : on rajoute de nouveaux personnages.
    A la mort de Goscinny, Uderzo avait encore quelques idées sous le coude : l’odyssée d’asterix était pas mal du tout, chez Rahazade c’etait déjà un cran en dessous mais encore valable, le fils d’asterix… pourquoi pas, et puis est venu la rose et le glaive, la traviata… Misère. De plus, il ne suffit pas d’une bonne idée d’histoire, il faut aussi savoir la raconter. Avec Goscinny, l’histoire se développait avec talent, atteignait son apogée puis finissait en douceur par un banquet sous les étoiles. Avec Uderzo, ça boite. Le récit est moins bien ficelé, la conclusion arrive parfois prematurément, parfois au contraire ça traîne en longueur. Uderzo sait dessiner une histoire d’Astérix, il ne sait pas la raconter.

    Enfin, il faut bien aussi reconnaître que Goscinny était le maître des jeux de mots pourris, et je comprend bien qu’Obion soit sensible sur ce sujet là. Nan mais sérieux, dans Chez Rahazade il faut trois pages de tapis persan percé pour, à l’usure, arracher un sourire, tandis qu’en corse, en une case « Déployez-vous – Mais on va se faire égorger – égorge déployée… » avouez que ça vous a une autre gueule.

    Enfin bon, Ferri/Conrad pourquoi pas. Ils auraient quand même du prendre Obion comme consultant en jeux de mots (Os a moëlle Ben laden… J’en ris encore).

    T.

Commenter


Pour afficher un avatar personnalisé faites un tour chez gravatar !